Vu dans la presse

Le Journal de Vitré

Un collectif d'éleveurs brétillien a lancé une marque de yaourts et de crèmes desserts : Ribines. Motivés par des valeurs communes, ils nourrissent de belles ambitions. Rencontre.

Serge Lamy, Yann Taligot, Anne-Yvonne Touchais et Jean-Michel Turcas ont créent leur propre marque de yaourt. (©Le Journal de Vitré)

Lire l'article

Réussir Lait n°352 - Décembre 2020

Le Gaec de Keralet, dans les Côtes-d’Armor, a changé de cap en 2014. Objectif : améliorer l’autonomie protéique et retrouver « des sols vivants » tout en maintenant le troupeau à 10 000 kilos.

Lire l'article

L'éleveur Laitier n°301 - Décembre 2020

Stratégie. La conversion en bio peut se faire de manière simultanée ou non pour les terres et le troupeau. Ce choix a de lourds impacts technico-économiques.

"La conversion simultanée m'a rassuré" Sébastien Louvel, éleveur en Ille-et-Vilaine, ne voulait pas se lancer dans la conversion sans stocks de fourrages. Il ne regrette pas sa décision.

Lire l'article

Réussir Lait n°349 - Septembre 2020

Henri de Kerdanet a choisi des outils interconnectés entre eux pour se simplifier la vie. Il n’a plus qu’une seule appli pour gérer son suivi de troupeau, au lieu de quatre auparavant. Fini les doubles saisies, sources de perte de temps et de risques d’erreur !

Lire l'article

La France Agricole

En Ille-et-Vilaine, malgré le confinement, les adhérents du Ceta 35 gardent le lien et poursuivent leurs formations grâce aux outils numériques déployés par leur structure.

« L’échange de données pour tirer tout le monde vers le haut, c’est l’ADN du Ceta », souligne Olivier Forest, qui adhère à un groupe lait et à un groupe culture. ©I. Lejas

Lire l'article

Catalogue des formations
2022 - 2023
Envie de découvrir
une réunion ?
Découvrir le
CETA35

Les groupes CETA

530 agriculteurs répartis en 50 groupes CETA sur l'Ille et Vilaine et les départements limitrophes

  • 25 groupes lait dont 3 bio
  • 22 groupes culture dont 4 bio
  • 3 groupes porcs

Connectez-vous à votre compte